LLPHI202

Paul Klee. Ville de rêve. Collection privéeIntitulé : Philosophie de l'art / Esthétique
Enseignant en 2013-2014 : Antoine Muller
Thème du séminaire. Introduction à l'esthétique

Descriptif

L'enjeu de ce cours est de familiariser les étudiants avec certaines références philosophiques incontournables, certains concepts et problèmes classiques (l'imitation, le beau, le génie, le goût...), dont on montrera les enjeux en ayant recours à des exemples variés, tirés de formes artistiques aussi diverses que possible.

Le cours de cette année sera organisé de façon thématique. Après avoir commenté l'ambiguïté de la notion d'esthétique (à la fois théorie des canaux sensoriels et des formes de la sensibilité, théorie de certains sentiments et attitudes spécifiques, et théorie de l'art et des arts) on commencera par montrer que le terme "art" est culturellement et historiquement déterminé, que l'on s'en sert pour désigner des phénomènes et des pratiques multiformes (ce qui pose des problèmes de classification, de comparaison), que la délimitation de la sphère "artistique" correspond à des enjeux interculturels, sociaux et politiques. Suivant un premier axe, qui abordera l'art "à l'échelle humaine", on se placera tour à tour aux points de vue de la "production" et de la "réception", avant de se demander dans quelle mesure, entre ces deux pôles, "l'œuvre" peut être envisagée pour elle-même. Un second axe, consacré aux rapports de force au sein desquels l'art intervient et trouve sa place, tentera de dégager les causes et les effets de l'art : ce qu'il exprime, représente ou manifeste, ses fins, ses fonctions, ses puissances.

Afin d'articuler les théories esthétiques et les documents sur lesquels s'appuiera le cours, on étudiera, de façon transversale, la façon dont certaines œuvres de fiction (notamment littéraires et cinématographiques) véhiculent ou alimentent telle ou telle image de l'art.

Les étudiants rendront en cours de semestre une étude de cas sur ce sujet. Celle-ci comptera à parts égales dans la note finale avec un devoir sur table, portant sur des questions de cours, lors de la dernière séance.

Bibliographie

Les textes sur lequel portera le cours seront distribués ou envoyés par courriel au fur et à mesure.

 

Certaines œuvres, relativement courtes et faciles d'accès, peuvent être lues en intégralité :

Hume, David, "De la norme du goût" (1757), tr. fr. R. Bouveresse in Essais esthétiques, Flammarion, 2000 (également disponible en ligne).

Nietzsche, Friedrich, Humain, trop humain, I, (1878), tr. fr. R. Rovini, Gallimard, 1987, ch. IV : "De l'âme des artistes et écrivains", (p. 133-174).

Tolstoï, Léon, Qu'est-ce que l'art ? (1898), tr. fr. T. de Wyzewa, PUF, 2006 (disponible en ligne).

 

Parmi les manuels, signalons :

Jimenez, Marc, Qu'est-ce que l'esthétique, Gallimard, 1997, (notamment les chapitres sur l'évolution du statut de l'art et la naissance de l'esthétique, Hegel compris, puis les pages sur Baudelaire, Benjamin, Adorno).

Cometti, Jean-Pierre, Pouivet, Roger & Morizot, Jacques, Questions d'esthétique, PUF, 2000.

Lescourret, Marie-Anne, Introduction à l'esthétique, Flammarion, 2002.

Les cours d'esthétique de Jacques Darriulat ( http://www.jdarriulat.net/ ).

 

La lecture attentive d'extraits des grands classiques est également recommandée :

Aristote, La Poétique (~ -335 à -323), tr. fr. M. Magnien, LGF, 1990, (ch. IV, VI-XI, XIV-XV).

Kant, Critique de la faculté de juger (1790), tr. fr. A. Renaut, Flammarion, 1995, (§ 6-7, 19, 22, 23, 25, 43, 46, 51-53, 59).

Hegel, Esthétique (1818-1829), (Textes choisis), tr. fr. S. Jankélévitch, PUF, 1998.

Mis à jour le 28 septembre 2013