3LPH904 : séminaire de recherche 4

Intitulé 2015-2016 : Simondon, Deleuze, Guattari. Machine d'art et statut de la technique
Enseignant : Anne Sauvagnargues
Présentiel et EAD Vidéo

Descriptif du cours

Nous étudierons les rapports entre arts et techniques, la constitution de l’art dans notre culture européenne à partir du xviiie siècle et l’apparition de l’esthétique comme discipline philosophique sous l’angle ethnologique d’une philosophie politique de l’image. Il s’agira, à travers la critique des sciences sociales élaborée dans Mille plateaux, de Deleuze et Guattari de nous interroger sur la question du signe, et de retracer la fonction de l’art dans l’œuvre de Deleuze et dans celle qu’il élabore avec Guattari. Comment la question de l’art transforme-t-elle l’analyse des sociétés et réclame une philosophie politique de l’histoire, pour agir en retour sur notre compréhension des dispositifs sociaux qui le norment, le favorisent ou le régulent ?  Il s’agira de formaliser une critique de ce dispositif esthétique, en considérant la théorie de la machine proposée par Deleuze et Guattari, pour l’appliquer à l’art. La visagéité et son rôle dans l’histoire de l’art, l’image conçue comme flux et ses différents modes de subjectivations, la différence entre arts monumentaux sédentaires (architecture) et arts mineurs seront mises en relation avec la philosophie de l’histoire et l’européocentrisme net des discours sur l’art depuis la Renaissance, pour tenter une philosophie de l’art qui échappe à l’ethnocentrisme, dans une perspective écologique.

Pour la bibliographie et les modalités de contrôle des connaissances, consultez le livret.

Mis à jour le 05 septembre 2015